Optical Audition, Optique et Audition Carpentras & Orange

 Tiers payant securité sociale et mutuelle. N'avancez pas vos frais.
Possibilité de réglement en 3 fois sans frais.

Verres Lunettes de Vue

1. Introduction

Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, le besoin de connaître la provenance de ce que nous achetons est devenu primordial, c'est pourquoi nos magasins Optical Audition travaillent uniquement avec des verriers de fabrication française, à savoir, Mont -royal laboratoire situé dans l’est , cette société qui a fêté ces 90 ans et une filiale du groupe essilor , et la société Zeiss , verrier allemand mondialement connu et qui possède son usine en France sur le site de Fougère . Nos verriers sont continuellement à la recherche d’innovation en matière de confort visuel. Ainsi, nous vous proposons plusieurs générations de verres et des traitements (Anti-Reflet, Transitions,…) selon votre besoin et mode de vie.

2. Les matériaux

A l'heure actuelle, plusieurs types de verres sont commercialisés.

- Le verre organique, qui est une résine polymérisée, reste le plus couramment utilisé, notamment grâce à sa légèreté et sa capacité de résistance aux chocs.
- Le verre minéral, premier verre optique, disparaît peu à peu au profit du verre organique; en revanche il reste le verre le plus résistant aux rayures et sa capacité d'amincissement dépasse celle du verre organique.
- Le verre polycarbonate, est l'un des verres les plus légers sur le marché et est 12 fois plus résistant qu'un verre
organique de base. Ce type de verre est très recommandé pour les enfants ou encore pour des lunettes de sécurité.

3. Les différents types de verres

Chaque problème visuel a sa solution. En effet; il existe à l'heure actuelle plusieurs types de verres adaptés à différents styles de vie de sorte que chaque personne trouve un confort maximum avec un verre qui lui correspond.

- Les verres unifocaux:

Le verre unifocal est un verre à simple foyer où la vision est la même dans toute la surface du verre. Celui-ci est utilisé pour corriger la vision de loin, la vision de près mais aussi l'astigmatisme. Aujourd'hui, une paire de lunettes sur deux est constituée de verres unifocaux.


 


offre22

offre6


offre44 

- Les verres progressifs:

A l'âge de la presbytie (environ 45 ans), la plupart des personnes commencent à ressentir un manque au niveau du confort visuel de près, ceci se traduit par un manque d'élasticité de l'œil et un pouvoir accommodatif qui diminue d'année en année. Pour remédier à ce problème, les verriers ont créé le verre progressif. Celui-ci regroupe 3 zones de vision en un seul verre, à savoir une vision de loin, une vision intermédiaire et une vision de près. La géométrie si particulière de ces verres fait que certaines zones d'aberrations se retrouvent présentes en périphérie, c'est pourquoi les scientifiques tentent constamment d'améliorer la qualité des verres et de supprimer peu à peu ces zones d'aberrations. Aujourd'hui, plus de 5 générations de verres progressifs sont commercialisées, la 5ème, présente chez Mont Royal, propose un verre d'exception. En effet, c'est un verre sur mesure et individualisé où tous les critères de vision du futur porteur sont pris en compte (écarts pupillaires en vision de loin et de près, hauteur du verre, distance de lecture, distance verre-œil, le galbe et l’angle pantoscopique de la monture), de ce fait la qualité de vision est optimisée à toute distance. Ce sont des verres d'une très haute performance alliant technologie et qualité.

- Les verres anti-fatigue:

Dans la conjoncture actuelle, la vision de près est particulièrement sollicitée, que se soit par l'ordinateur, la lecture, le téléphone portable... De ce fait, beaucoup de gens éprouvent une fatigue oculaire (ou astenopie accommodative), c'est pourquoi il existe le verre anti-fatigue où dans le haut du verre se trouve la vision de loin, puis dans le bas du verre une légère addition, ajoutée dans le but de soulager le système visuel. Ce verre est recommandé pour les personnes travaillant beaucoup en vision de près, ayant les yeux fatigués (yeux rouges, piquant, larmoyant...) ou encore des maux de tête fréquents. En revanche ce verre n'est pas préconisé pour les personnes ayant une insuffisance de convergence, les presbytes, les sujets ayant moins de 16 ans.

- Les verres de proximité (verres mi-distance, type Interview ):

Véritable découverte, le verre de proximité (ou progressif d'intérieur type Interview ou Proxoffice) est un intermédiaire entre le verre unifocal et le verre progressif. Celui-ci regroupe deux zones de vision en un seul verre à savoir la vision de près et la vision intermédiaire (vision nette de 30 cm à 2-3 mètres). Ce verre est particulièrement conseillé aux personnes travaillant en vision de près ou pour tout autre activité sollicitant une vision de près et intermédiaire (l’ordinateur, le banc d’accueil,…).

- Les verres multifocaux (double foyer, triple foyer…) :

Ces verres se composent de plusieurs foyers, le double et triples foyers sont les plus fréquents. Ils offrent la possibilité d'avoir deux à trois zones de vision distinctes. Ces verres conviennent parfaitement aux personnes n'ayant pas pu s'adapter aux verres progressifs. Cependant, ils ne sont pas très esthétiques puisque la démarcation des différentes zones de vision est perceptible à l'inverse du progressif où les 3 zones sont moulées en un seul verre.



4. Les traitements

L'un des traitements les plus connus pour les verres reste le traitement Anti-Reflets. Beaucoup de personnes ignorent son utilité réelle et les avantages qu'il apporte. De plus, il existe d'autres traitements sur les verres dont beaucoup de personnes ignorent l'existence nottament les verres bleues.

 

- Le traitement anti-reflet:

Un verre sans traitement n'est pas si transparent qu'il n'y parait. En effet, comme les miroirs, le verre réfléchit lui aussi une partie de la lumière, de ce fait l'information lumineuse est quelque peu "brouillée" en traversant le verre. Pour cela, une solution existe, à savoir, le traitement anti-reflets. Celui-ci permet le passage complet de l'information lumineuse traversant le verre tout en bloquant les rayons dits parasites pouvant parfois gêner ou être dangereux pour l'œil. Le traitement en question procure une vision mieux définie et une transparence parfaite. Ainsi il supprime l’effet gênant de l’éblouissement (conduite avec phares la nuit), repose les yeux devant l’écran de l’ordinateur ou de la télévision et met en valeur le regard.

Le traitement anti-reflet est automatiquement associé à un traitement durci...

 

- Le traitement Durci :

Le traitement durci est aujourd’hui souvent posé par défaut sur le verre et permet de diminuer les rayures du quotidien. Afin d'accroître la résistance d'un verre, le traitement durci est indispensable.

 

- Le traitement anti-salissures:

Offrant de réelles facilités de nettoyage, le traitement anti-salissures est indispensable pour rendre le verre imperméable à toute substance aqueuse ou huileuse. Il s’agit donc un traitement hydrophobe et oléophobe. Les gouttes d'eau ne stagnent plus sur le verre, en effet, l'angle d'adhésion de la goutte d'eau est plus grand, de ce fait elle glisse plus vite et a tendance à ne pas rester sur le verre.

- Le traitement anti-statique:

Une couche conductrice empêche la poussière d'adhérer au verre, notamment après le frottement de celui-ci contre un tissus, après une séance ménage ou lorsqu'une personne travaille en milieu poussiéreux (boulangerie, bâtiment...). Grâce à cette couche anti-statique, la vision devient plus précise et le nettoyage se fait moins souvent.

- Le traitement anti lumière bleue :


La lumière joue un rôle essentiel dans notre vie. Mais elle peut être nocive pour nos yeux.
De nouvelles recherches sur la lumière ont permis d’identifier que :

  • La lumière bleu-turquoise est essentielle à notre bien-être,
  • Les UV peuvent occasionner de graves problèmes oculaires,
  • La lumière bleu-violet est nocive pour les cellules de la rétine. Elle est émise par le soleil mais aussi par les lampes fluo-compactes ou LEDS blanches froides présentes dans les appareils modernes (ordinateurs, smartphones, tablettes …).

Autant d’écrans sur lesquels vous passez beaucoup de temps, sans même prendre soin de protéger vos yeux. Pourtant, les risques sont bien réels.

En effet, la lumière bleu-violet pénètre en profondeur dans l’œil et atteint la rétine. Elle a récemment été identifiée comme étant nocive pour les cellules de la rétine. Elle est un des facteurs de risque de la DMLA, avec l’âge, l’hérédité, le tabac et l’alimentation.

Des conséquences à ne pas prendre à la légère, notamment chez les plus jeunes. C’est pourquoi Essilor, avec plus de 20 ans d’expertise en recherche et développement sur le filtrage sélectif de la lumière, a conçu les verres Essilor Crizal® Prevencia® qui filtrent sélectivement la lumière :

  • Votre exposition à la lumière bleu-violet est atténuée, vous augmentez significativement l’espérance de vie des cellules de votre rétine
  • Vos yeux bénéficient de la meilleure protection UV disponible avec un E-SPF* de 25

Et n’oubliez pas, l’exposition aux UV et à la lumière bleu-violet est insidieuse, chronique et cumulée sur des années. À titre préventif, une protection est recommandée dès le plus jeune âge.

 

Le traitement anti-reflet dernière génération est doté d’une couche anti-salissures et anti-statique. Le verre reste propre plus longtemps et se nettoie très facilement.

 

- Pourquoi un traitement ?

L'anti-reflet supprime tous les rayons parasites pouvant gêner le système visuel, de plus le verre est plus transparent et les yeux sont enfin perceptibles par l'entourage puisque l'effet "miroir" du verre est éliminé; puis, plus l'indice de réfraction d'un verre augmente, plus l'épaisseur du verre diminue, en revanche le verre réfléchit d'autant plus la lumière c'est pourquoi l’anti-reflet est presque une nécessité pour un verre à fort indice. En somme, il y a une meilleure restitution des contrastes et un meilleur confort visuel. Le traitement anti-salissures permet aux matières aqueuses et huileuse de ne plus adhérer le verre, de plus les traces de doigt s'imprègnent moins, de ce fait la vue reste optimum. Le traitement durci d'un verre augmente sa résistance, de plus si malheureusement celui-ci vient à casser, il est moins dangereux pour l'œil puisqu'il se brisera en petits fragments, contrairement à un verre non traité qui se brisera en plusieurs morceaux ce qui est plus néfaste pour l'œil. Tous ces traitements permettent aux verres d'avoir une durée de vie plus longue.

 

5. Les teintes

Il y a plusieurs teintes qui s’adaptent sur des verres correcteurs. Cependant, certains coloris ont des vertus plus importantes que d'autres. En effet, il a été constaté que l'exposition aux UV est très néfaste pour les yeux : certaines lésions causées par le soleil peuvent parfois être irréversibles, d'où l'intérêt de porter des lunettes de soleil. Les personnes les plus sensibles sont les enfants, les photosensibles (sensibilité accrue au soleil), les personnes aux yeux très clairs.

- La teinte brune:

En théorie, la teinte brune est plutôt conseillée pour les myopes, en effet, cette couleur ravive les contrastes et accentue la luminosité, de ce fait le monde paraît plus net. De plus, cette teinte ne diminue pas seulement l'éblouissement mais protège également des UVA et UVB, rayons néfastes pour l'œil.

- La teinte grise:

Le gris est la teinte la plus utilisée. Elle a pour effet d'assombrir la lumière et de ce fait d'éviter l'éblouissement du porteur. Cette teinte protège également parfaitement des UVA et UVB et convient à tout type de porteur peu importe son défaut visuel.

- La teinte gris/vert ou G15:

Ce type de coloris est théoriquement plus confortable pour le sujets hypermétrope ou emmétrope (sans défaut visuel), en effet, c'est la teinte qui restitue le mieux les couleurs et qui a un effet reposant.

- Les autres couleurs:

De plus en plus, notamment par la médiatisation de certaines personnalités, on constate que beaucoup de personnes aiment porter des verres colorés que ce soit du rose, du vert ou encore du jaune. Il est à savoir que ce type de coloris ne protège pas les yeux contre les agressions des rayons UVA et UVB. Ceux-ci doivent uniquement être utilisés dans un but esthétique et non en tant que protection solaire.

- Le verre photochromique:

Aujourd'hui en plein essor et en constante innovation, le verre photochromique n'a pas fini de surprendre. En effet, ce verre a la faculté de se teinter en fonction de l'intensité lumineuse environnante, ceci dans le but de protéger les yeux de l'éblouissement. A l'heure actuelle, ce verre a la possibilité de se teinter à 90% en moins de 30 secondes et de revenir à sa teinte transparente initiale en quelques minutes. Outre la capacité de se teinter au soleil, ce verre protège également des UVA et UVB telle une lunette de soleil.

 

- Le verre dégradé:

Esthétiquement le verre dégradé a su s'imposer et a su trouver sa place. Il est pratique, mode, à prix abordable et protège également des UVA et UVB. Le coté dégradé permet de voir les yeux de nos interlocuteurs. En revanche, la catégorie protectrice au bas du verre est moins importante que dans la partie haute de celui-ci. Le verre dégradé est de catégorie 2 ou B et est recommandé pour une intensité lumineuse moyenne ou un usage citadin de vos lunettes.

 

- L'effet miroir:

De plus en plus répandu, l'effet miroir apporte la touche final à votre look et elle renforce la filtration des UVA et UVB, de ce fait l'œil et d'autant plus protégé. De plus, l'effet miroir cache parfaitement les yeux du porteur pour plus de mystère...

 

- Les teintes thérapeutiques (RT, Kiros, Lumior,…) :

Avec les années, il a été constaté que certaines teintes permettaient aux malvoyants ou aux sujets ayant une pathologie liée à la vue de mieux voir. Ces teintes protègent des UV mais surtout accentuent les contrastes et permettent donc à ces personnes d'avoir un meilleur confort visuel. Les coloris RT (rouge/brun), kiros (jaune) ou encore lumior (du jaune au orange) de chez Essilor sont des teintes spécialement conçues pour les sujets souffrant de mal voyance (rétinite pigmentaire, DMLA, rétinopathie diabétique, cataracte, glaucome...).

 

6. Les indices de protection:

Il existe plusieurs catégories de protection pour les yeux. Comme la crème solaire, les verres teintés ont un indice de protection bien précis. Cet indice est déterminé en fonction des propriétés physiques de transmission de la lumière. Cinq catégories de protection ont été établies pour la classification des teintes. Plus la catégorie est élevée, plus la protection est importante. N'oublions pas que, comme la peau, les yeux ont un capital solaire à ne pas dépasser et notez qu'il est indispensable de ne jamais "regarder le soleil dans les yeux", ceci s'avère être très dangereux et peut causer de graves lésions à l'œil comme une brûlure de la rétine ou encore une kératite (inflammation de la cornée). Une exposition trop longue au soleil peut également avoir les mêmes effets. D'où l'utilité de porter une haute catégorie de protection dans les endroits à forte lumière (mer, montagne...). Les catégories de protection sont les suivantes:

 

- Catégorie 0: c'est un verre qui reste assez clair et est très légèrement teinté. Il est intéressant pour les conditions météo de ciel voilé par exemple, il apporte confort et esthétisme mais ne filtre pas plus de 20% des rayons UV.

 

- Catégorie 1: un peu plus foncé, ce verre est efficace pour les temps couverts puisque la lumière n'est pas envahissante. Ce verre filtre jusqu'à 60% des rayons UV.

 

- Catégorie 2: ce verre est préconisé dans les intensités lumineuses moyennes, c'est également la teinte utilisée pour le dégradé de certains verres solaires. Un verre de catégorie 2 filtre jusqu'a 80% des rayons UV.

 

- Catégorie 3: actuellement le plus répandue et le plus conseillée, cette teinte est adaptée aux fortes intensités lumineuses et filtre plus de 90% des rayons UV. Ce type de verre est autorisé uniquement à la conduite de jour.

 

- Catégorie 4: ce verre est le meilleur filtre contre les rayons UV puisque presque aucun rayon ne traverse l'œil. Préconisée pour des luminosités exceptionnelles comme la montagne en haute altitude, cette catégorie est strictement interdite à la conduite de jour comme de nuit. En revanche elle est fortement conseillée pour les enfants en bas âge ayant les yeux très sensibles.

 

Outre les catégories de protection, il existe un verre spécialement conçu pour éviter l'éblouissement: le verre polarisé. En effet, ce sont les rayons horizontaux de la lumière qui provoquent chez l'homme le phénomène d'éblouissement, pour cela, des verres ont été traités de telle sorte que les rayons horizontaux soient supprimés; par conséquent, seuls les rayons verticaux restent visibles. Grace à ce verre, la réverbération (pare brise, route mouillée, reflet de l'eau, du sable, de la neige...) disparaît pour laisser place à la netteté. De plus, les contrastes sont augmentés et il y a une bonne restitution des couleurs. Ce type de verre séduit de plus en plus de personnes et a su montrer son efficacité.

 

7. Les défauts visuels:

Nombreux sont les défauts visuels qui imposent le port de lunettes, de lentilles ou qui nécessitent de la rééducation oculaire.

- La myopie:

Ce défaut visuel se caractérise par un œil dit "trop long" ou trop puissant, de ce fait l'image se forme avant la rétine. Par conséquent, le myope a tendance à moins bien voir de loin que de près. Un myope se corrige par du "moins" (ex. -2.00), en d'autres termes, le signe négatif est utilisé pour caractériser la correction d'un myope. L'unité de mesure d'un défaut visuel est la dioptrie. La myopie est souvent héréditaire, cependant il arrive souvent qu'un sujet (notamment un enfant) développe une myopie scolaire; ce phénomène est dû à un travail de près trop prolongé et constant, de ce fait une difficulté à voir.

 

- L'hypermétropie:

Ce défaut visuel se caractérise par un œil dit "trop court" ou pas assez puissant, de ce fait l'image se forme après la rétine. Par conséquent, l'hypermétrope sollicite particulièrement l'accommodation et a tendance à moins bien voir de près que de loin. Le signe positif (ex. +3.00) est utilisé pour caractériser la correction d'un hypermétrope. L'hypermétropie n’est normalement pas héréditaire, elle survient souvent à la naissance ou pendant l'enfance et a tendance à se développer pendant la croissance jusqu'à se stabiliser.

 

- L'astigmatisme:

En théorie, l'œil a une forme sphérique, cependant, dans le cas d'un œil astigmate l'œil n'est plus totalement sphérique (rond). La personne astigmate voit bien uniquement à un axe bien précis! Pour un astigmate non corrigé, l'image est souvent perçue floue, elle n'est pas nette et certaines lettres peuvent être déformées. Ainsi, le H et le M ou encore le B et le E sont déformés. L'astigmatisme se corrige avec un verre torique ou cylindrique, le défaut visuel est noté sur l’ordonnance entre parenthèses exemple œil droit : 0 (+2.00) 90°

 

- La presbytie:

La presbytie se traduit par le vieillissement de l'œil. Ce phénomène est dû à une baisse d'élasticité et de souplesse du cristallin, de ce fait, l'accommodation est plus difficile et la vision de près est moins nette et moins confortable. Toutes les personnes à partir de 40 ans sont touchées par ce phénomène, excepté les personnes myopes pour qui la vision de près n'aura jamais été aussi nette (notez que pour la vision de loin le sujet reste myope!). Le défaut visuel se corrige souvent avec des lunettes de près ou bien des lunettes progressives. Ces dernières permettent une netteté à toute distance. Sur une ordonnance les lunettes progressives sont prescrites ainsi exemple : œil droit : +1.00 (+0.50) 90° ADD +1.50

- Le strabisme:

Le strabisme est une déviation des lignes du regard, le défaut visuel est perceptible à l'œil nu. Il existe trois types de strabisme: le strabisme divergent, convergent ou vertical. Souvent, le strabisme induit une perturbation de la vision binoculaire et donc de la vision des reliefs, par conséquent les deux yeux ne parviennent plus à fonctionner en même temps, il y a sélection de l'image la plus nette par le cerveau.